Programme de résidence

Admissions

S.V.P vous référer sur le site du CaRMS (Canadian Resident Matching Service).

Objectifs et recherche

Voici le cahier des objectifs d’apprentissage et exigences du programme.

Guide pratique du résident en obstétrique-gynécologie

Consultez le guide.

Cahier des grilles d’évaluations OPA

Consultez le cahier des grilles d’OPA

Consultez le cahier des grille des OPA chirurgicales

Descriptifs et lieux de stages (Foire aux questions)

Ce que nous recherchons chez les candidats ?

Étudiant motivé, avec un bon sens du travail d’équipe, un dossier académique compétitif, engagé dans le domaine et envers les patientes.

Qu’est-ce qu’un candidat potentiel peut faire pour avoir des atouts attrayants pour notre programme ?

En plus de s’appliquer et de travailler fort pendant leur rotation d’obstétrique et de gynécologie, le candidat est encouragé à faire des stages dans d’autres domaines que la gynécologie. Il est toujours un atout pour un étudiant de s’être impliqué dans des projets pour développer et démontrer leur capacité au travail d’équipe et à s’impliquer (recherche, événements sociaux, initiatives personnelles, vie étudiante, etc.). Il est important que le candidat se soit préparé pour convaincre le comité de sélection qu’il est prêt à s’engager pour les 40 années dans le domaine de l’obstétrique et de la gynécologie pour prodiguer des soins de qualité et pour contribuer au développement de la spécialité. Il devra le faire à travers le processus de mises en situations de l’entrevue.

Comment est structuré le programme de résidence ?

R1

  • Médecine interne obstétricale – 8 semaines CHU Ste-Justine
  • Médecine générale et urgence en milieu périphérique – 8 semaines (exemples : LaSarre, Amos, Maria, Shawinigan, etc.)
  • Initiation à l’échographie – 4 semaines CHUM St-Luc
  • Initiation à l’obstétrique et à la gynécologie – 32 semaines CHU Ste-Justine et CHUM St-Luc

R2

  • Chirurgie et gynécologie générale – 20 semaines CHU Ste-Justine et Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Chirurgie et gynécologie générale (section soins chirurgicaux lourds) 8 semaines – service de gynécologie-oncologique CHUM Notre-Dame
  • Obstétrique générale avancée – 24 semaines CHU Ste-Justine et CHUM St-Luc

R3

  • Gynécologie chirurgicale et ambulatoire avancée – 24 semaines CHUM St-Luc
  • Obstétrique et gynécologie en milieu périphérique 1 – 12 semaines Milieux en périphérie (exemple : Joliette ou Trois-Rivières)
  • Échographie – 8 semaines – Radiologie et centre anténatal CHU Ste-Justine

R4

  • Endocrinologie de la reproduction et infertilité – 12 semaines CHUM St-Luc
  • Gynécologie-oncologique – 12 semaines CHUM Notre-Dame
  • Périnatalogie (GARE) – 12 semaines CHU Ste-Justine
  • Stage à option – 4 à 16 semaines(À déterminer lors du stage)
  • Obstétrique et gynécologie en milieu périphérique II – 12 semaines Chicoutimi (R4 ou R5, si fait R4 un autre stage sera reporté à R5)

R5

  • Résident-chef – 16 semaines CHU Ste-Justine
  • Résident-chef – 16 semaines CHUM St-Luc
  • Obstétrique et gynécologie en milieu périphérique II – 12 semaines Chicoutimi (R4 ou R5, si fait R4 un autre stage sera reporté à R5)
  • Stage à option – 4 semaines ➢ Érudition / étude pour Examen du Collège Royal – 4 semaines

* De plus, vous pouvez prendre jusqu’à 3 mois de recherche pendant vos 5 années de résidence. Ceci peut être pris comme 1 mois de recherche (comme stage à option) et le reste réparti en semaines ou jours pendant la résidence, tout autant que le résident ne manque pas plus que 25% de son stage.

Quelle est la mission du département et le focus du training dans le programme de résidence ?

La mission du Département d’obstétrique et gynécologie est de promouvoir l’amélioration de la santé des femmes et des nouveau-nés au Québec, et de préparer les étudiants et les résidents à la pratique d’une médecine scientifique et humaniste. Par son leadership, le Département favorise le développement d’approches novatrices visant l’intégration de la recherche, de l’enseignement et des soins.

Notre programme de résidence est établi et organisé de manière à ce que tous les objectifs CanMeds soient atteints et un training très rigoureux basé sur une forte exposition est offert pour les candidats désirant éventuellement établir une pratique générale d’obstétrique et gynécologie ainsi qu’à ceux désirant poursuivre une formation supplémentaire de surspécialisation.

Quelle est l’exposition aux surspécialités pendant le programme de résidence ?

La plupart des rotations en surspécialité sont effectuées en 4e année de résidence. Plusieurs cliniques de surspécialité sont accessibles aux résidents pendant le cours de la résidence (exemple : gynécologie pédiatrique, maladies infectieuses en grossesse, GARE, colposcopie, urogynécologie, clinique de ménopause, fertilité, planning familial, etc.). Des stages à option peuvent être effectués dans ces spécialités tout au cours de la résidence.

Décrire une journée typique dans la vie d’un résident en gynécologie à l’UdeM.

Le transfert se fait entre 7h et 7h30. Tous les résidents font la tournée des patientes qu’ils ont opérées. Travaille toute la journée dans son stage assigné. Transfert aux résidents de garde à 17h et fin de la journée. Les lendemains de garde sont respectés de façon très rigoureuse. La seule responsabilité en lendemain de garde est de voir les patientes que le résident lui-même a opéré et ceci peut parfois être fait à la fin de la garde (donc avant 7h30).

Est-ce qu’il y a suffisamment d’opportunités de stages à option pendant la résidence pour explorer différents intérêts ?

Oui, nous avons 8 semaines de stage à option à chaque année de R3 à R5.

Quelle est la quantité de gardes pendant chaque année de résidence en Obs-Gyn à l’UdeM ?

Nous avons de 4 à 6 gardes par période de 28 jours. La plupart des gardes sont jumelées (un junior et un sénior), sauf les cas particuliers :

  • Gardes à la maison : maximum de 9 gardes par période de 28 jours (exemple : milieux périphériques et gynéco-onco)
  • Pendant le stage de 4 semaines d’échographie dans le département de radiologie : 2 gardes
  • Pendant le stage de 4 semaines d’échographie au centre anténatal : 4 gardes
  • Pendant le stage à option d’échographie à OVO : 4 gardes
  • Pendant le stage de 8 semaines en colpopatho : 4 gardes / période de 28 jours
  • Pendant les derniers 6 mois de résidence (avant examen du Collège Royal) : pas de garde les samedis dans la mesure du possible.
Qu’est-ce qui distingue votre programme des autres programmes d’obstétrique et gynécologie ?

Le programme est offert en français, mais le résident sera exposé à des patients anglophones et rarement, certains cours seront en anglais. La population desservie est très diversifiée, l’exposition est phénoménale et plusieurs pathologies rares sont rencontrées. La recherche et la pédagogie sont au premier rang dans notre programme.

Qui doit-on contacter pour obtenir plus d’informations ou pour organiser un stage à option ?

Directeur de programme

  • Dr Stéphane Ouellet via:
    Sandra Charland (agente administrative) – CHUM

Résidentes

Combien de positions en résidence sont accordées à chaque année ? Est-ce que c’est très compétitif pour être admis dans le programme d’Obs-Gyn de l’UdeM ? Quel est le succès des résidents dans le programme ?

Il y a eu entre 7 à 9 postes de R1 offerts au cours des 3 dernières années. Notre programme reçoit toujours beaucoup plus d’applications que le nombre de postes disponibles. Une fois que le candidat est admis dans le programme de résidence d’Obs-Gyn de l’UdeM, toutes les mesures sont prises pour assurer le succès de celui-ci.

Est-ce que la recherche est obligatoire et/ou encouragée pendant le programme de résidence en Obs-Gyn à l’UdeM ?

La conduite d’un projet de recherche est obligatoire pendant la résidence et doit satisfaire certains objectifs tels que :

  • Rédaction d’un protocole de recherche
  • Établir le projet de recherche
  • Présentation des résultats du projet de recherche à une activité académique
  • Cours d’initiation à la recherche offert par l’APOG, durée 2 jours, offert à Toronto, payé par le département
  • 8 ateliers sur la recherche (statistiques, épidémiologie, protocole de recherche, …) de 3 heures sont offertes lors des demi-journées académiques du vendredi matin
  • Comité de recherche disponible pour diriger et aider les résidents dans leur projet
  • De plus, vous pouvez prendre jusqu’à 3 mois de recherche pendant vos 5 ans de résidence. Ceci peut être pris comme 1 mois de recherche (en stage à option) et le reste réparti en semaines ou jours de recherche pendant la résidence, tout autant que le résident ne manque pas plus que 25% de son stage.
  • Pour une liste des chercheurs du département ainsi que leurs intérêts de recherche
Quels congrès locaux, provinciaux ou nationaux pourraient être bénéfiques pour un candidat intéressé par le programme de résidence en Obs-Gyn de l’UdeM ?

Le congrès de l’AOGQ et de la SOGC offrent des opportunités pour les externes de se familiariser avec les sujets chauds en obstétrique et gynécologie au Québec et au Canada, tout en pouvant créer des contacts dans le milieu avec des résidents et obstétriciens-gynécologues.

Particularités uniques du programme d’Obs-Gyn de l’UdeM ?
  • Cours d’anatomie sur cadavre (technique Skill) de 3 jours, en 4e année de résidence
  • Centre de simulation en endoscopie, laparoscopie et techniques d’accouchement (à l’UdeM, Hôpital Maisonneuve-Rosemont et Hôpital Ste-Justine)
  • Cours d’ACLS payé, offert particulièrement aux R1
  • Cours de réanimation néonatale offert et payé
  • Cours de recherche (voir points 12)
  • Cours d’éthique donnés à tous les résidents au Québec
  • Soirée/fête organisée pour célébrer résidents finissants et remise de prix
  • Journées départementales organisées à Tremblant (cours et activités sociales)
  • Demi-journée d’activité sportive pour résidents et patrons
  • Financement disponible pour résidents présentant leur projet de recherche dans différents congrès
  • Pratique d’examen conforme au format du Collège Royal à chaque année